Organiser des conférences, ateliers, salons du bien-être, sorties, soirées-débats sur le thème des expériences extraordinaires...
Nous recherchons dans la région de la Tour du Pin des thérapeutes du bien-être, des professionnels de l'ésotérisme, pour animer conférences et ateliers, des passionnés ou encore des personnes vivants ou ayant vécu des phénomènes extraordinaires, extrasensorielles...
L'association est située à Saint Victor de Cessieu.

lundi 1 mai 2017

Les 4 questions : Catherine Chambon

Présentez-vous brièvement...nom, prénom...

Catherine Chambon.


A quel âge vous êtes-vous intéressé aux phénomènes exceptionnels et dans quelles circonstances?

22 ans.


Racontez-nous votre parcours et une anecdote qui vous a marqué...

La vie a mis sur ma route la grand-mère d'un petit garçon dont la maman était ma nourrice (de l'âge de 3 ans à l'âge de 8 ans, puis de 10 à 11 ans). Cette grand-mère était très croyante et toutes les semaines, elle nous emmenait son petit fils et moi, à l'église pour prier quelques minutes la Ste-Vierge. C'est mon tout 1er éveil à la spiritualité. Puis vers 20 ans, un collègue tout aussi jeune que moi, m'expliqua que chacun, chacune était un être connecté (en en ayant une conscience plus ou moins grande) à qch de supérieur. Depuis mes 14 ans (j'en ai aujourd'hui 49), ma meilleure amie baigne dans un environnement familial pratiquant quotidiennement la méditation. Là encore, je me familiarise inconsciemment avec une approche plus vaste que l'existence de mon quotidien familial (parents athées). À 22 ans, je rencontre le papa de mes enfants. Il est intéressé par la philosophie spirite et me fait partager ses connaissances. Je lis tous les ouvrages d'Allan Kardec. Le papa de mes enfants et moi décidons qu'il peut intégrer un cercle spirite, si moi je reste en dehors pour être un "garde-fou " si ce cercle spirite s'avère être une secte. Il va régulièrement à des réunions, participe à des chaînes de pensées etc. Il quitte le cercle spirite lorsqu'il constate qu'il n'est plus en accord avec le comportements de certains membres. C'était début 1992. Un peu plus tard, en février 1993, je perds tragiquement mon unique sœur (elle allait avoir 18 ans, moi j'en avais 25) lors d'un accident de la circulation. Un mois après son décès et son enterrement, je dormais plutôt profondément lorsque soudainement dans mon rêve (???) je me vois en dehors de mon corps (très légèrement au-dessus en parallèle de mon corps endormi et dans mon lit, entourée d'un matière douce et cotonneuse, un sentiment immédiat de bien-être m'envahit. Je ressens que je suis baignée et entourée par un amour total. J'ignore combien de temps cela a duré. Tout à coup, ce coton doux s'éloigne et je ressens un très grand froid, je n'ai que le temps de crier "je t'aime, je t'aime". Je réintègre mon corps et me réveille...il m'apparaît alors clairement que c'est l'amour de ma sœur qui s'était manifesté et qui m'avait entourée pour me réconforter et me laisser la possibilité de lui dire à quel point je l'aime. Ce qui m'a fait réintégrer mon corps et me réveiller c'est le très grand froid ressenti une fois l'enveloppe de son amour partie.


Quels conseils donneriez-vous à ceux qui s'intéressent à ces phénomènes? Quels pièges éviter? Peut on les expérimenter?

Je n'ai pas de conseils particuliers si ce n'est que nous rencontrons dans notre vie, de nombreuses personnes qui nous éveillent au développement d'une conscience spirituelle. Ce sont souvent des personnes auprès desquelles on se sent apaisé(e)s. Nous rencontrons ces personnes qui nous livrent des clés de compréhension et parfois, qui nous délivrent des messages.

Merci Catherine!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Muriel, thérapeute intuitive et médium

" Être médium... Être médium a été pour ma part une "évidence du coeur"... Une sensibilité particulière... Une ouverture d...